Rendez-vous du mardi 9 juin au dimanche 30 août 2020 au Lieu Unique pour découvrir l’expostion de Mario Del Curto intitulée Humanité Végétale.

Nouvelle exposition au Lieu Unique : Humanité Végétale de Mario Del Curto

exposition humanite vegetale de mario del curto lieu unique 2020 1
© Mario Del Curto

De l’immense forêt de pommiers originels du Kazakhstan menacée de disparition en passant par les jardins urbains de plusieurs mégalopoles ou l’excentrique Parc aux monstres de Bomarzo. Mario Del Curto nous invite à réfléchir à ce qui se joue dans nos rapports avec la nature et à réagir au développement d’une « humanité hors sol ».

Durant 10 ans le photographe a parcouru le monde entier pour capturer ces végétaux qui n’étaient pas censés se croiser. Mario Del Curto interroge : Qu’est-ce qui relie tout cela ? Qu’est-ce qui nous relie à cela ?

Humanité Végétale : entre la préservation et l’imaginaire

exposition humanite vegetale de mario del curto lieu unique 2020 2
© Mario Del Curto

Sauvage ou façonné, le jardin évoque toujours une culture, des personnalités ou des savoirs transmis. En chemin, le photographe rencontre des spécialistes de botanique et des citoyens ordinaires. En images fortes et symboliques, le jardin s’expose dans toutes ses dimensions – alimentaire, scientifique, ornementale, artistique et politique.

Se pencher sur le jardin ouvrait donc la porte à se pencher sur l’impact de l’être humain sur le milieu naturel.

« Je suis comme un maraudeur, un gentil voleur romantique. Dans le travail, je ne pense plus et ne sens ni le froid ni la pluie. C’est un peu comme un état second, une sorte d’osmose avec ce qui se passe, comme si les choses me faisaient des signes pour m’inviter à les photographier », confie Mario Del Curto.