chapelle-sur-erdre arrete municipal anti-pesticides

Chapelle-sur-Erdre : le maire signe un arrêté anti-pesticides !

C’est une première en Loire-Atlantique ! Ce lundi 9 septembre 2019, le maire de la Chapelle-sur-Erdre a signé un arrêté municipal anti-pesticides. Il interdit l’épandage mécanique à une distance inférieure à 150 mètres de toute habitation ou bâtiment professionnel. Big City Life vous en dit plus juste en dessous.

Arrêté anti-pesticides : le maire de la Chapelle-sur-Erdre rejoint celui de Langouet, en Île-et-Vilaine ! 

Depuis ce lundi 9 septembre 2019, le maire de la Chapelle-sur-Erdre, Fabrice Roussel, a rejoint la quarantaine d’autres maires de France contre les pesticides. 

Cet arrêté municipal interdit l’usage de pesticides dans la commune à moins de 150 mètres des habitations. « L’épandage mécanique en plein champ de produits pharmaceutiques est interdit sur le territoire de la commune de La Chapelle-sur-Erdre à une distance inférieure à 150 mètres de toute parcelle cadastrale comprenant un bâtiment à usage d’habitation ou professionnel. »

« L’exercice de pouvoir est d’autant plus nécessaire dans la commune (…), en raison de l’importance du nombre d’habitations situées à proximité immédiate de terres agricoles cultivées »stipule l’arrêté. 

La Chapelle-sur-Erdre : vers une logique écologiste 

En 2015, la Chapelle-sur-Erdre a également été la première municipalité des Pays de la Loire à être labellisée terre saine. L’État a décerné ce titre à la commune pour féliciter l’arrêt de l’utilisation de produits phytosanitaires dans la gestion des espaces verts municipaux. 

La ville tend-elle vers une interdiction complète des pesticides ? À suivre 😉