fbpx

Coronavirus. À Nantes, la circulation a chuté de 74 % et la pollution de 70% !

On l’écrit depuis maintenant plusieurs jours, le confinement peut également avoir des bienfaits pour la planète. L’analyse de l’entreprise « Air Pays de la Loire » va dans ce sens en présentant des chiffres intéressants : Dans la Cité des Ducs, la circulation a chuté de 74% ce qui entraine également une forte baisse de la pollution au dioxyde d’azote à Nantes : jusqu’à 70 % de moins dans les rues très passantes. 

Coronavirus : un pic de pollution a été évité grâce au confinement…

Mais, l’analyse va encore plus loin puisque selon Air Pays de la Loire, un pic de pollution aurait même été évité. Avec la météo, le chauffage et l’épandage en milieu agricole qui continue, certaines particules fines auraient augmenté d’environ 50 % sur les axes les plus empruntés par les voitures. Cela aurait pu conduire à un dépassement des seuils réglementaires et donc la création d’un pic de pollution.

Et si le coronavirus pouvait faire évoluer nos modes de vie…


Nico

Epicurien et Libertaire...