fbpx
atelier patisserie brigade anti-gaspi et solidaire 4

L’Atelier : ouverture de la première pâtisserie anti-gaspi et solidaire à Nantes !

Aujourd’hui, on vous amène découvrir une toute nouvelle pâtisserie qui ne fait pas comme tout le monde… L’Atelier est la première boutique anti-gaspi et solidaire de France et c’est à Nantes qu’elle se trouve ! Big City Life vous explique ce projet unique juste en dessous. 😉 

L’Atelier, de Nantes : bienvenue dans la première pâtisserie anti-gaspi et solidaire de France !

atelier patisserie brigade anti-gaspi et solidaire

Cette pâtisserie pas comme les autres a ouvert vendredi 16 octobre 2020 et connaît déjà un franc succès ! Cette idée de créer une brigade anti-gaspi et solidaire a germé par le biais de deux constats. Le premier, est que chaque année, 9 millions de tonnes d’invendus alimentaires sont jetés en France. Le second, vient de la difficulté des personnes en situation de handicap à trouver un emploi. Pour pallier cela, l’association Handicap Travail Solidarité a mis en place la brigade anti-gaspi & solidaire composée de membres de l’association et de personnes en situation de handicap de plusieurs ESAT (Établissements et Services d’Aide par le Travail) de la région nantaise. 

L’Atelier : des pâtisseries cuisinées avec les restes du Carrefour de Beaulieu

Favoriser l’emploi tout en œuvrant contre gaspillage, une noble idée qui a été validée en juillet 2020. Ils n’ont pas chômé puisque l’Atelier a ouvert ce vendredi 16 octobre 2020 dans le centre commercial de Beaulieu. La production est basée sur les restes du Carrefour qui se trouve au même endroit ! Tous les matins, la brigade part chercher auprès du supermarché leurs invendus de pain, fruits et légumes. Après que le tri a été fait, ces aliments sont transformés en délicieux crumbles, tartes aux pommes ou encore muffins… On ne sait pas vous mais nous on en salive déjà ! 

La boutique est vouée à être éphémère. Pour l’instant, il est prévu qu’elle vous accueille jusqu’au jeudi 31 décembre 2020. Cependant, le but est de pérenniser l’Atelier et de déployer à échelle locale, voire nationale le modèle. Pourquoi pas, aussi, partager le modèle auprès d’autres structures du handicap.

Une belle initiative à goûter de toute urgence ! 😉


Lise Simon

Rédactrice en cheffe