fbpx
association liberte maux parcours de soins pour les femmes victimes de violences sexuelles et de viols Morgane Carel

Liberté Maux : la nouvelle association nantaise pour les femmes victimes d’agressions sexuelles et de viols

La crise du COVID-19 et les confinements qui en découlent sont des périodes à risque pour les victimes de violences sexuelles. Il y a peu, nous sommes donc allés à la rencontre de Morgane Carel, fondatrice de l’association Liberté Maux. Elle nous présente le parcours de soin qu’elle propose aux femmes victimes d’agressions sexuelles et de viols. C’est parti ! 

Morgane Carel, fondatrice de Liberté Maux : 

Morgane est une jeune étudiante rayonnante de 21 ans. Victime de violence sexuelle dans sa jeunesse, c’est à 17 ans que tout lui revient en mémoire. Ayant refoulée cet événement pendant longtemps, elle décide d’entamer un travail sur elle, à travers une thérapie. Être enfin capable d’en parler à voix haute fait ressortir chez Morgane une profonde colère et un sentiment d’injustice. Au point de réorienter ses études ! Petit à petit, Morgane parvient à dissiper légèrement sa colère, ce qui déclenche en elle une volonté d’aider. C’est à partir de là, qu’elle créé l’association Liberté Maux

association liberte maux parcours de soins pour les femmes victimes de violences sexuelles et de viols Morgane Carel
© Manon Beaulieu

Un parcours de soins unique à destination des victimes d’agressions sexuelles et de viols.

Ce parcours de soins entièrement gratuit a pour objectif : la libération de la parole et la résilience. Pendant huit semaines au sein d’un groupe de huit personnes, la victime pourra bénéficier d’une prise en charge complète tant au niveau psychologique que corporel. Accompagnée par différents professionnels, elle pourra participer à :

  • Des groupes de paroles animés par une psychologue spécialisée en victimologie et traumatologie.
  • Des ateliers corporels animés par une thérapeute spécialisée. Ces ateliers reposent sur deux volets, l’un méditatif permettant de retrouver une conscience corporelle. L’autre est créatif, permettant de remettre le corps en mouvement.
  • Des ateliers « d’empowerment » (le pouvoir d’agir), animés par la présidente (Morgane Carel) et Violette Kerleaux, une spécialiste des violences sexistes et sexuelles. Ces ateliers se présentent sur deux volets, dont un sur la sexualité, ayant pour objectif la déconstruction des stéréotypes liés aux relations sexuelles et favorisant un échange sur l’anatomie et la notion de désir. L’autre volet est celui des violences sexuelles, informant sur le consentement et sur l’aspect juridique définissant les violences sexuelles. 

Une fois les huit semaines écoulées, les participantes souhaitant aller plus loin dans l’accompagnement peuvent être dirigées en autonomie vers d’autres professionnels de santé afin de continuer l’accompagnement.

Pour le moment, le parcours de soins proposé par Morgane, est destiné à un public féminin. Cependant, l’objectif de Morgane est de faire reconnaître son parcours de soins, auprès des pouvoirs publics, et des mutuelles pour une prise en charge financière des soins ; et par la suite proposé ce parcours à un public masculin et développer un parcours pour l’entourage et les auteurs des faits.

association liberte maux parcours de soins pour les femmes victimes de violences sexuelles et de viols Morgane Carel

Victime d’agressions sexuelles et/ou de viols ? Ce parcours est pour vous.

Afin de réaliser son tout premier parcours de soins, l’association Liberté Maux est à la recherche de huit femmes victimes d’agressions sexuelles et/ou de viols. Pour cela, il faut remplir quelques conditions :

  • Être majeur.
  • Être ou avoir été victime d’agressions sexuelles et/ou de viols(viol en bande organisée, viol lors d’un conflit armé, inceste, mariage forcé, viol conjugal).
  • Avoir envie/être prête à travailler sur soi.

Vous vous sentez concerné.es ? Vous pouvez contacter l’association aux adresses suivanteslibertemaux44@gmail.com, https://libertemaux.com/contact, ou encore https://instagram.com/association_libertemaux.

Un article signé Sarah BOINA et Pauline MOTHERON.


Pauline Motheron

Rédactrice bénévole