fbpx
interview nantes mou bijoux damour 3

Mou, ce bijou d’amour nantais qui va résonner dans tes enceintes

Nonchalance, second degré, ironie, tel est le personnage de Mou. Originaire de la Roche-sur-Yon, cuisinier à Monsieur Machin et musicien, Mou a déjà deux EP en poche mais ne compte pas s’arrêter là. Vendredi 24 avril sonnera la sortie de son 1er album, Bijoux d’amour. C’est autour d’une bière dans un bar cosy de Nantes que Mou s’est livré à nous pour votre plus grand plaisir !

Interview de Mou : « Amateurs de race canine, (…) je suis là pour vous… »

Ton album sort le 24 avril. Quels vont être les thèmes principaux ?

On reste globalement sur la même ligne conductrice que mes deux précédents EP’s. Ça parle bien évidemment d’amour, mais j’ai essayé d’inclure des choses plus personnelles aussi, je parle de ma mère, des moments de vie qui m’ont marqué, etc. Le but de Bijoux d’amour est de concentrer l’ancien et le nouveau Mou avec des tracks que connaissent les gens et d’autres plus personnels. Mais les thèmes sont toujours traités avec douceur et humour, à la cool quoi.

C’est ton 1er album, est-ce que tu as été plus autonome dans la réalisation ?

Je travaille depuis le début de mon projet avec le label FVTVR, et pour l’album, nous n’avons pas changé d’équipe. Les gars m’ont toujours laissé globalement carte blanche, ils sont là pour me donner leurs avis, leurs conseils mais surtout m’aider pour l’aspect technique du son. Raphaël d’Hervez (Co-fondateur du label) arrange, mixe et masterise tous mes tracks à la maison du Futur, son studio à Pornic. À côté de ça, je gère l’identité visuelle, les clips, avec qui je travaille, bref, je suis assez autonome.

Avec qui as-tu bossé sur l’album ?

Sur mes deux précédents EP’s, j’ai bossé essentiellement avec La Brousse (co-fondateur du label), il est bien entendu toujours présent sur l’album. Les deux “nouveautés” du projet, c’est le Nantais Cavalier King Charles qui est le compositeur de Victoires de la musique et Océan Bleu, et Saintard qui a composé la prod de Katanas & Kimonos.

On a vu dans ta story Instagram que des Goodies accompagneraient l’album, tu peux nous en dire un peu plus ?

Je ne peux pas trop en parler pour le moment, ce n’est rien de fou non plus hein. Il faut surtout parler du vinyle, qui est rose (et ça c’est cool), et la pochette est réalisée par R.Figaro. On pourra le trouver chez quelques disquaires nantais, auprès de moi si vous êtes sur Nantes, sinon internet bien entendu. Une fête sera organisée pour fêter la sortie où ils seront également disponibles.

Dans quel mood es-tu quand tu écris tes textes ?

Quand je reçois une prod, c’est quitte ou double. Donc je n’ai pas forcément de mood pour écrire, c’est le jour où je reçois une prod qui est important. Donc soit j’écris très vite car ça m’inspire, soit je n’écris rien du tout.

Tu vas également faire des dates, ça se passera à Nantes ou tu vas bouger un peu ?

Pour l’instant, c’est essentiellement sur Nantes, oui. Je vais faire un tour sur Paris car c’est un peu mon rituel de sortie à chaque fois. Et puis, si tu lis cette interview et que tu bosses en SMAC (Scènes de Musiques Actuelles) et bien voilà, je suis là. 

Penses-tu rester sur Nantes si l’album prend de l’ampleur ?

Oui, je suis bien installé sur Nantes à présent, et je pense que ce n’est pas impossible de faire de la musique en étant en province. Nantes est agréable à vivre et il se passe beaucoup de choses, ça me va. La question qui revient souvent est “est-ce que tu vas quitter ton taf ?” mais je n’ai pas de raison de me la poser pour le moment.

Des bonnes adresses nantaises à nous conseiller ?

On va parler de tatouages avant tout, donc Ultra Normal, shop très cool avec deux bons résidents et de très bons Guest. Wood records et Comme à la radio pour les skeuds. Le petit Boucot pour la bouffe et 5PM pour les sapes.

Pour finir, aurais-tu une phrase pour motiver nos lecteurs à aller écouter ta musique ?

Amateurs de race canine, d’amour et de coloration capillaire, je suis là pour vous…

On attend maintenant avec impatience la sortie de Bijoux d’amour. En attendant, réveillons-nous avec Victoires de la musique dans nos écouteurs pour une journée remplie de good vibes. 😉


Pauline Motheron

Bénévole rédactrice