fbpx
association lautre cantine nantes appel a laide exiles orangerie 1

Nantes : les 200 exilés de l’Orangerie toujours privés d’électricité et de chauffage

La situation se dégrade à l’Orangerie de Nantes. Depuis maintenant plus de 2 mois, 200 exilés y survivent dans le noir, le froid et l’humidité. Mobilisée sur le terrain, l’Autre Cantine multiplie les appels à l’aide. Depuis plusieurs semaines, l’association réclame une aide des pouvoirs publics. Malgré l’urgence de la situation, aucune solution concrète n’a été proposée à ce jour. 

Appel à l’aide de l’Autre Cantine pour les 200 exilés de l’Orangerie à Nantes

L’Orangerie, c’est cet ancien immeuble de bureaux d’Orange, situé rue Daubenton, dans lequel plus de 200 personnes avaient trouvé refuge avant l’hiver. Il y a deux mois, une panne électrique plonge le bâtiment dans le noir et le froid.

Depuis, les habitants tentent d’y survivre dans des conditions extrêmes. Sans chauffage, sans possibilité de se faire à manger, et en affrontant une humidité qui glace jusqu’à l’os. Une humidité telle, que les matelas sont trempés tous les matins. À plusieurs reprises, l’inter-collectif “Personne à la Rue”, dont fait partie l’Autre Cantine, tente d’alerter les pouvoirs publics en criant l’urgence de la situation.

Bien que la mairie assure travailler sur des hypothèses de mise à l’abri, aucune action concrète n’a pour le moment été proposée. 

association lautre cantine nantes appel a laide exiles orangerie 2

Les oubliés de l’état d’urgence sanitaire

Pourtant, plus le temps passe, plus les conditions de vie deviennent difficiles à supporter. Alors que les nuits nantaises connaissent régulièrement des températures négatives, l’association l’Autre Cantine s’inquiète face à la détresse physique et psychologique de plus en plus palpable des exilés.

« Nous sommes très préoccupés, car cela fait déjà 2 mois et nous n’avons toujours pas de solutions. Le temps des institutions pour réagir est très long. Après avoir envisagé différentes hypothèses pour réparer le système, la mairie a acté seulement récemment qu’il n’y avait pas de possibilité de remettre l’électricité. Ils vont donc travailler sur des solutions de relogement. Une délégation a été reçue en mairie, mais en est sortie sans être plus avancée. La Mairie a des leviers pour agir, mais pour le moment, ne les mobilise pas. Nous sommes dans l’incompréhension » explique Matthieu, militant de l’Autre Cantine.

« Après avoir annulé le dernier rendez-vous, nous revoyons Yves Pascouau, élu en charge des migrants ce vendredi 29 janvier 2021, en espérant ressortir du rendez-vous avec de bonnes nouvelles ! » continue Matthieu. 

Envie de se mobiliser ?

association lautre cantine nantes appel a laide exiles orangerie

Présente sur le terrain au quotidien, l’association L’Autre Cantine, fournit repas et vêtements aux résidents de l’Orangerie. Tous les dimanches, l’association organise un goûter pour offrir un petit moment de répit aux habitants de l’Orangerie. « C’est un moment de partage, convivial avec des jeux, des activités, parfois de la musique, des choses simples, mais qui permettent de donner du baume au cœur » précise Matthieu. 

Pour s’investir à leurs côtés, il suffit de checker leur page Facebook ! Des appels aux dons ou demandes ponctuelles sont régulièrement relayés. L’association ne recrute plus de bénévoles afin de limiter les contacts au vu de la situation sanitaire, mais la permanence reste ouverte à tous ceux qui souhaitent apporter des dons alimentaires ou vestimentaires

L’Autre Cantine – 18 rue de Cornulier de 13h00 à 18h00 tous les jours.


Céline Euzen

Rédactrice bénévole