fbpx
sea sheperd marche de talensac nantes 2020 dauphin

Nantes : Sea Sheperd au Marché de Talensac pour la protection des dauphins !

Si vous ne connaissez pas encore Sea Sheperd, il est grand temps de suivre leurs actions ! Ce collectif qui a pour mission la protection et la conservation des océans et de la biodiversité marine a réalisé une nouvelle action coup de poing à Nantes ce mardi 4 février 2020… Après avoir apporté deux cadavres de dauphins au Trocadéro à Paris, Sea Sheperd est poursuivi pour transport illégal d’espèce protégée. Ils se défendent et exposent au marché de Talensac, à Nantes un nouveau dauphin tué par la pêche non sélective ! 

L’association Sea Sheperd présente au marché de Talensac, à Nantes ! 

Sea Shepherd, poursuivi pour transport illégal d'espèce protégée. Nous venons d' exposer un énième dauphin tué par la pêche aujourd'hui. Cette fois-ci au marché de Nantes. Nous avons été informés hier que nous sommes poursuivis par le Parquet des Sables d'Olonnes pour la même opération de sensibilisation à Saint Gilles Croix de Vie la semaine dernière. Le risque maximal encouru est de 3 ans de prison ferme et 150 000 euros d'amende au titre de "transport illégal d'espèce protégée". Nous irons en prison s'il le faut pour continuer à alerter le grand public sur l'hécatombe qui a lieu en France. Ces milliers de dauphins sont tués chaque année par des bateaux de pêche qui prétendent vouloir être transparents mais qui continuent de refuser farouchement les caméras à bord des navires pour identifier les bateaux responsables. Nous n'abandonnerons pas, tant que les dauphins mourront par milliers sur nos côtes, nous serons en mer et à terre pour faire en sorte que personne ne l'ignore et pour mettre un terme au massacre. Soutenez notre mission sur : www.seashepherd.fr#OperationDolphinByCatch #SeaShepherd #LaFranceTueSesDauphins

Publiée par Sea Shepherd France sur Mardi 4 février 2020

« Nous venons d’ exposer un énième dauphin tué par la pêche aujourd’hui. Cette fois-ci au marché de Nantes. Nous avons été informés hier que nous sommes poursuivis par le Parquet des Sables d’Olonnes pour la même opération de sensibilisation à Saint Gilles Croix de Vie la semaine dernière. Le risque maximal encouru est de 3 ans de prison ferme et 150 000 euros d’amende au titre de « transport illégal d’espèce protégée ».

Nous irons en prison s’il le faut pour continuer à alerter le grand public sur l’hécatombe qui a lieu en France. Ces milliers de dauphins sont tués chaque année par des bateaux de pêche qui prétendent vouloir être transparents mais qui continuent de refuser farouchement les caméras à bord des navires pour identifier les bateaux responsables.

Nous n’abandonnerons pas, tant que les dauphins mourront par milliers sur nos côtes, nous serons en mer et à terre pour faire en sorte que personne ne l’ignore et pour mettre un terme au massacre. »

« Le plus urgent, c’est d’interdire les méthodes de pêche non sélectives, donc tout ce qui est chalutiers, fileyeurs, senneurs sur les zones sensibles et notamment les zones qui sont fréquentées par les dauphins. Mais cela implique aussi une responsabilisation des consommateurs parce que si l’on arrête ces techniques de pêche, il y aura moins de poisson sur les étals. La seule façon de satisfaire la demande de poisson actuelle, c’est de ratisser l’océan et de détruire l’écosystème marin » par Sea Shepherd France.

Tout est dit… N’oubliez pas de soutenir les actions de Sea Sheperd !


Nico

Epicurien et Libertaire...