fbpx
association resilience factory rencontre

Résilience Factory Nantes : l’association qui aide les jeunes

Il y a quelques jours, Big City Life est allé à la rencontre de Benjamin et Wilson. Ce sont des membres de l’association Résilience Factory qui gèrent respectivement le pôle communication et le pôle culture. Basée au quartier des Dervallières à Nantes, cette association aide les jeunes de 16 à 30 ans dans leurs projets professionnels comme personnels. Son objectif : favoriser l’inclusion sociale. On vous en dit plus sur cette rencontre juste en dessous ! 

Résilience Factory : une association qui aide les jeunes dans tous leurs projets

Le mercredi 26 mai 2021, Benjamin qui s’occupe de la communication de l’association, et Wilson, en charge du pôle culture sont venus nous voir au 23 pour présenter leur association. Créée en 2015 par Davis Moukala, Résilience Factory est une association nantaise du quartier des Dervallières. Elle accompagne une centaine de jeunes par an dans leurs projets personnels et professionnels en lien avec l’emploi, la culture et le sport.

C’est le premier incubateur nantais issu d’un QPV ” (quartier prioritaire de la politique de la ville) indique Benjamin. L’association, qui compte aujourd’hui une dizaine d’actifs, vient en aide à tout jeune qui frappe à sa porte. Un accompagnement personnalisé lui est proposé en lien avec son projet pour répondre au mieux à ses besoins. Les projets peuvent être de nature très différents : recherche de stage, création d’une marque de vêtements, etc. Tout projet est le bienvenu.

Le principe du ” I give I gain “

Pour les non-bilingues, l’association repose sur le principe du “je donne, je reçois“. Wilson nous l’explique avec ses mots : ” Ce sont des gens qui nous aide et on aide en retour “. Les jeunes qui demandent de l’aide s’investissent en donnant de leur temps à l’association, en échange d’un accompagnement dans leur projet. C’est ainsi que l’association a accueilli une trentaine de stagiaires depuis 2017.

Les mieux placés pour nous en parler sont bien Wilson et Benjamin, qui ont tous les deux intégré l’asso pour un stage d’étude. Pour confirmer son année de terminale, Wilson cherchait un stage. Il a donc contacté l’asso pour l’aider dans ses démarches. Son stage ? Il l’a effectué au sein de Résilience Factory où il réparait des ordinateurs. “C’est donnant-donnant” nous redit-il. Chacun donne de son temps pour mener à bien le projet qui le motive. 

Nantes : une association pleine de réussites 

resilience-factory-association-jeunes-nantes

C’est toujours des réussites” nous dit Benjamin. Chez Résilience Factory, personne n’est laissé de côté. Tous les projets sont accompagnés s’ils sont motivés et raisonnables. La réussite de Florian Nogry a marqué les deux bénévoles de l’association. En 2016, Florian contacte l’association pour organiser un cité-football avec des équipes 100% masculines. Pour mener à bien son projet, l’association l’a aidé à trouver des partenaires. Les magasins Aldi l’on suivi dans ce projet, et il est aujourd’hui le directeur d’un des magasins sur Nantes.

Autre cas de réussite : celui de Benjamin et Wilson eux-mêmes. Depuis qu’ils ont intégré l’asso en tant que bénéficiaires en 2015, ils n’en sont jamais vraiment partis. Aujourd’hui, ils s’investissent à fond dans leur groupe de rap Eliyah, mais aussi dans leur émission talk Salade Tomate Oignons sur Youtube. Bien qu’avec la crise sanitaire les demandes de stage, d’emploi, de matériel ont augmenté, tous les projets ont été menés à bien. 

Le mot de la fin, c’est Benjamin qui nous l’a donné. ” Dans l’asso, c’est l’humain avant tout “. Wilson et lui encouragent tous les jeunes qui ont des projets plein la tête à venir découvrir leur association. 


Rachel Coquereau