Writers Nantais : Graffiti à la tombée de la nuit

À New York, à la fin des années 60, des jeunes américains commencent à écrire frénétiquement leurs pseudonymes sur les murs de leur ville. Ce sont les premiers Writers ! La rue devient une vraie galerie d’art et les métros de New York un terrain de jeu propice à l’émergence du tag et du graffiti. Quarante ans après les premiers « hits » ou signatures comme on les appelait à l’époque, les writers continuent de faire perdurer la tradition dans toutes les villes du monde.

Writers : «Le Writing est une culture et la bombe aérosol un outil révolutionnaire.»

Un mercredi soir, Big City Life s’est baladé dans les rues de Nantes à la tombée de la nuit pour filmer plusieurs tags à travers le centre ville. Cette vidéo met en avant la pratique du « writing » et à pour but de rendre hommage à cet art qui a fait évoluer le mouvement Hip Hop. Au début des années 70, « Phase 2 », un des fondateurs du «writing », définissait la pratique avec ses termes : « Des writers, c’est comme ça que nous nous sommes toujours considérés. Pour moi écrire (sa signature) est une culture et une bombe aérosol un outil révolutionnaire. »

Bonne balade à la tombée de la nuit…

À suivre sur Big City Life!