fbpx

Coronavirus : La traque du virus a commencé dans les Pays de la Loire !

Si vous suivez de près les actus sur Big City Life, vous avez déjà entendu parler de l’ARS (Agence Régionale de Santé) des Pays de la Loire. Depuis le jeudi 14 mai 2020, l’ensemble de l’équipe est mobilisée dans le « tracing ». Une méthode qui consiste à traquer le virus sur le territoire. Entre les écoles, les hôpitaux et les entreprises plusieurs foyers ont déjà été détectés.  Explications.

Coronavirus : Le « contact-tracing » commence à porter ses fruits en Pays de La Loire

Depuis le début du confinement, la stratégie est simple. L’Agence régionale de santé (ARS) a mis en place le « contact-tracing », une méthode de travail qui consiste à enquêter tout autour d’un cas signalé. Après presque une semaine, la méthode commence à porter ses fruits puisque plusieurs signalements sont remontés : l’un a bord d’un bateau sur la façade Atlantique, six autres dans la Sarthe, un en Mayenne, un autre en Loire-Atlantique et dans l’hôpital de Saumur détaille Ouest France.

« Il ne sera pas étonnant de voir ici et là des petits « clusters » familiaux qui se constituent »

L’ARS ne baisse pas la garde : « Nous sommes très attentifs dans les huit-dix premiers jours du déconfinement pour voir la tendance de départ et s’assurer qu’il n’y a plus d’épidémie. Il ne faut pas tomber dans la psychose : il ne sera pas étonnant de voir ici et là des petits « clusters » familiaux qui se constituent. Il faut que l’on soit particulièrement vigilant sur ces foyers susceptibles de déclencher une épidémie. À chaque fois qu’on détecte un cluster, c’est parce que les mesures barrière n’ont pas été respectées », souligne le directeur de l’ARS, Jean-Jacques Coiplet.

Il est donc d’autant plus important de continuer à bien respecter les gestes barrières et les normes sanitaires.
À Nantes, la préfecture a notamment décidé d’interdire les apéros et pique-niques sur les bords de l’Erdre pour éviter les rassemblements.


Nico

Epicurien et Libertaire...